Une solution écologique pour prévenir les risques associés à la présence de Listeria dans l’environnement de transformation alimentaire

26 aôut 2020

Guelph (Ontario), le 26 août 2020 – Une coopérative laitière canadienne a collaboré avec Agriculture et Agroalimentaire Canada à la mise au point d’une solution n’employant aucun produit chimique pour prévenir les risques associés à la présence de Listeria dans les établissements de transformation alimentaire.

Gay Lea Foods Co-operative Limited (« Aliments Gay Lea ») travaille avec M. Hany Anany, Ph. D., Centre de recherche et de développement de Guelph (Agriculture et Agroalimentaire Canada) dans le but d’identifier des antimicrobiens naturels – bactériophages lytiques ou virus bactériens ciblant spécifiquement Listeria sans nuire aux autres espèces bénéfiques – et d’en évaluer l’efficacité.

Le projet fait partie de la grappe de recherche « Utiliser la science et l’innovation pour renforcer le secteur alimentaire à valeur ajoutée du Canada » dirigée par Innovateurs canadiens en alimentation (ICA-CFI) dans le cadre du programme Agri-science du Partenariat canadien pour l’agriculture.

« Les Canadiens et les consommateurs du monde entier savent qu’ils peuvent avoir confiance en la qualité et en la salubrité des aliments du Canada », déclare l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire. « Cette initiative nous permettra de trouver des moyens nouveaux, novateurs et écologiques d’améliorer la salubrité alimentaire, ce qui profitera aussi bien aux consommateurs qu’à l’environnement. »

La contamination par la bactérie Listeria monocytogenes est l’un des risques pour la salubrité alimentaire auxquels l’homme est le plus couramment exposé, et les enquêtes de traçage en amont révèlent que la consommation d’aliments frais et prêts à manger, dont les produits laitiers, la viande, les œufs, les légumes ainsi que les poissons et fruits de mer, est responsable d’éclosions d’origine alimentaire associées à Listeria. Un assainissement efficace, bien qu’essentiel à la lutte contre Listeria dans les établissements de transformation, repose actuellement sur l’utilisation de produits chimiques qui peuvent avoir des effets délétères sur l’environnement et favoriser l’apparition d’une résistance aux antimicrobiens.

« Nous prenons l’assainissement très au sérieux, et nous sommes également soucieux de répondre aux exigences des consommateurs en matière de salubrité alimentaire ainsi qu’à leur engouement croissant pour des produits naturels. Nous savons qu’il existe des données sur le recours aux agents biologiques pour réduire les dénombrements de bactéries pathogènes aux diverses étapes de la production alimentaire », explique Mme Anilda Guri, chercheuse scientifique principale chez Aliments Gay Lea. « Nous saisissons donc l’occasion qui se présente pour devenir la première entreprise du secteur laitier à soutenir une recherche de ce genre. Nous ne cherchons pas une solution d’atténuation. Ce que nous voulons, c’est agir d’une manière proactive pour l’avenir. »

La recherche consiste à identifier différents phages de Listeria d’origine naturelle et à évaluer dans quelle mesure différentes combinaisons de ces phages peuvent limiter la croissance de Listeria dans un environnement de transformation laitière. L’objectif du projet est d’obtenir un nouvel agent d’assainissement biologique qui pourra être utilisé pour assainir les pièces d’équipement, les surfaces entrant en contact avec les aliments et les conduits d’évacuation dans les établissements de transformation des aliments. Ce nouvel agent servira de substitut naturel efficace aux agents antimicrobiens chimiques.

« Cette innovation pourra s’appliquer à d’autres problèmes de salubrité alimentaire associés à la présence de bactéries dans l’ensemble du secteur de la transformation des aliments », déclare M. Joe Lake, président d’ICA-CFI et directeur de l’innovation et de la recherche chez McCain Foods Limited. « Des projets comme celui-ci jouent un rôle important au chapitre de l’amélioration de la productivité, de la qualité et de la compétitivité pour les transformateurs d’aliments et de boissons du Canada. »

Plus obtenir de plus amples renseignements concernant ce projet, et pour visionner une vidéo, consultez innovateurscanadiensenalimentation.ca/projet/une-solution-ecologique-pour-reduire-les-risques-associes-a-la-presence-de-listeria-dans-l-environnement-de-transformation-des-aliments.

Innovateurs canadiens en alimentation a été fondé en 2013 pour aider les entreprises du secteur canadien de la fabrication des aliments et des boissons du Canada dans leurs efforts pour accéder conjointement aux programmes du gouvernement fédéral axés sur l’innovation et mettre en œuvre avec succès la première grappe de recherche sur la transformation des aliments au pays.

-30-

Pour un complément d’information, communiquez avec :

Robin Redstone, directrice des communications, Gay Lea Foods Co-operative Limited
rredstone@gayleafoods.com ou 905-283-5208

Joe Lake, président du conseil d’administration d’ICA-CFI
joseph_lake@canadianfoodinnovators.ca ou 506-391-8019